Une bénédiction en dépit de tout le reste

Bannière MB - Jour de l'an

Jour de l’an 2021

Une bénédiction… en dépit de tout le reste

2020, quelle année!

Elle avait commencé un peu comme toutes les autres, et puis il y a eu la pandémie…

Nous aurions voulu que ce fléau demeure comme tous les autres que nous voyons à la télé et qui restent étrangers et distants. Virtuels. Mais la maladie nous a tous touchés d’une façon ou d’une autre : sinon physiquement en nous atteignant, elle a bouleversé notre mode de vie. Confinement, distanciation physique, port du masque…

En tant que société, les failles de nos établissements ont été mises au grand jour : les gens de nos services de santé sont à bout de souffle, nos enseignants deviennent des avatars et l’Église essaie tant bien que mal d’utiliser la technologie pour maintenir un certain sentiment de communauté.

En tant qu’individus, nous jouons aux gérants d’estrade en critiquant les décisions des gouvernements. Chacun a son idée sur ce qu’on aurait dû faire. L’opinion publique est dictée par les réseaux sociaux et les théories de complot poussent comme de la mauvaise herbe.

Et nous voilà au début de l’année 2021… À quoi devons-nous nous attendre? Quelles résolutions prendrons-nous? Quels vœux échangerons-nous?

Pour ma part, sur mon blogue, j’ai l’intention de me concentrer sur ma « reconstruction théologique » (voir la section Je crois sur les confessions de foi), mais je veux aussi essayer de relancer mon calendrier liturgique, sous un autre format. Au lieu de faire de longs textes où je développe trois ou quatre idées plutôt théoriques et philosophiques, j’essaierai d’écrire des bénédictions

Parce que les croyants sont le sel de la terre, et la lumière du monde. (1)

Parce que nous sommes des prêtres pour Dieu (2) et que nous avons la responsabilité de bénir les gens autour de nous. (Voir mes billets Une simple bénédiction et Simples vœux ou bénédiction efficace?.)

Alors voici une bénédiction… en dépit de tout le reste.

 


 

En cette année 2021,
que Dieu notre Père vous donne
une foi agissante, un amour actif
et une ferme espérance
en notre Seigneur Jésus-Christ.
Dieu vous a choisis, il vous aime :
que le Saint-Esprit vous en convainc
avec puissance
et qu’il produise en vous la joie.
Que votre foi soit un modèle pour tous,
vous détournant des idoles
pour servir le Dieu vivant et vrai,
en attendant le retour de Jésus son Fils
qu’il a ressuscité des morts
et qui nous délivre de la colère qui vient. (3)

 

Fraternellement en Jésus,

 

Éléazar, le moine belliqueux
_______________
Tous les passages cités sont tirés de La Bible du Semeur (Colorado Springs : Biblica, 2000).

(1) Évangile selon l’apôtre Matthieu, chapitre 5, versets 13 et 14.
(2) Première Lettre de l’apôtre Pierre, chapitre 2, verset 9; et livre de l’Apocalypse de l’apôtre Jean, chapitre 1, deuxième partie du verset 5 et verset 6.
(3) Selon la Première Lettre de l’apôtre Paul aux Thessaloniciens, chapitre 1, versets 2 à 10.

page d'introduction

calendrier liturgique