Avent 2019 01-12

Bannière - MB Avent 2019

Quand l’Éternel rend visite…

1er décembre – 1er dimanche de l’avent

Visiter. Premier sens de ce verbe, selon le CNRTL : « (en parlant de Dieu) manifester sa présence auprès d’une créature pour lui venir en aide » (1).

 


 

La première « grande visite », c’est la Terre qui l’a reçue. Au commencement.

L’Univers émerge du néant sur l’ordre de Dieu – mais le néant n’est pas absolu, puisque l’Éternel est déjà là. Et dans ce monde aux frontières inconnues, une minuscule bille se démarque. De cette bille, il est dit :

« La terre n’était que chaos et vide. Il y avait des ténèbres à la surface de l’abime et l’Esprit de Dieu planait au-dessus de l’eau. » (2)

Comme un oiseau plane porté par le souffle du vent, l’Esprit – le souffle de Dieu – plane au-dessus du chaos de la Terre. Et Dieu agit.

Lumière, jour, nuit. Voute céleste. Amas des mers et apparition du sec. Herbes, fleurs, arbres et arbustes. Astres lumineux. Oiseaux et créatures marines. Animaux terrestres. Êtres humains.

Un mot, des ordres brefs, et le chaos se résorbe : des cycles réguliers s’amorcent; la beauté, l’harmonie et une grande diversité grouillante de vie s’installent. L’Éternel a visité la terre.

 


Malgré ses recherches (et les dépenses astronomiques qui y sont associées…), l’homme n’a encore trouvé aucune planète qui, dans l’immensité sidérale, ressemblerait à la nôtre.

C’est la Terre, que l’Éternel a visitée,
et c’est là qu’il a choisi d’écrire sa grande histoire.

 


 

Éternel,

Quand je contemple le ciel, œuvre de tes mains, la lune et les étoiles que tu y as placées, je dis : « Qu’est-ce que l’homme, pour que tu te souviennes de lui, et le fils de l’homme, pour que tu prennes soin de lui? » (3) Ton nom est élevé, Éternel, ta majesté domine la terre et le ciel! (4)

 

Débora

PS Pour commencer cet avent, à regarder en plein écran, un timelapse de notre magnifique création.
_______________
(1) Centre national de ressources textuelles et lexicales.
(2) Genèse 1.1, version Segond 21.
(3) Psaumes 8.4-5, version Segond 21.
(4) Voir Psaumes 148.13.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *