Un mot sur moi

Image thème - Un mot sur moi

J’aime le chocolat et la bière, mais pas nécessairement ensemble. J’aime Snoopy, de même que Calvin et Hobbes. J’aime les jeux de société. J’aime le jazz et la guitare basse. J’aime aussi le chant grégorien.

Malheureusement, rien de tout cela ne me qualifie pour être moine – à part peut-être le grégorien – ni ne donne beaucoup de crédibilité à mes réflexions théologiques.

 

Vous pouvez lire, sur une autre page, comment Dieu m’a attiré à lui et comment, en 1984, il m’a adopté dans sa grande famille lorsque j’ai compris et reçu les bienfaits de l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ.

Sur le plan personnel, je suis marié – et très heureux! – depuis 1990. Je suis père de trois fils dont je suis très fier, et qui ont tous quitté le nid pour voler de leurs propres ailes. Je suis aussi père d’une fille que je n’ai pas connue, puisqu’elle est décédée à la naissance.

Quant à ma formation générale, j’ai reçu un diplôme d’ingénieur en mécanique, mais je n’ai jamais exercé cette profession. J’ai fait des études théologiques jusqu’au 2e cycle, puis des études en linguistique. J’ai considéré entreprendre un doctorat en traduction biblique, mais je n’en ai pas eu le courage.

Sur le plan professionnel, j’ai été, pendant une dizaine d’années, directeur de production d’une maison de publication spécialisée en éducation chrétienne. C’est là que j’ai fait mes armes en traduction, en édition, en mise en pages et en graphisme. Puis, pendant une autre dizaine d’années, j’ai été conseiller en traduction biblique en Afrique centrale : j’ai habité avec ma famille à Brazzaville au Congo, puis à Yaoundé au Cameroun, et j’ai fait des voyages à Gemena au Congo démocratique, à Bangui en Centrafrique et à N’Djamena au Tchad.

À l’église, au fil des années, j’ai été diacre, ancien et missionnaire, j’ai enseigné aux adolescents et aux adultes, j’ai animé des réunions de prière et des études bibliques, j’ai dirigé la louange, j’ai prêché à l’occasion, j’ai été responsable des enregistrements et des médias sociaux.

Maintenant, je fais de l’optimisation dans une petite usine, je fréquente une église évangélique où je sers dans la mesure de mes capacités et selon les besoins, j’essaie d’être actif au sein de ma communauté, et j’écris des billets sur ce blogue.

 

À lire aussi :

un moine belliqueux?

mon nom de plume