Pâques_-_Le crucifié est ressuscité

Bannière - MB Pâques

Jour de Pâques

Le crucifié? Il est ressuscité!

« Vous cherchez Jésus de Nazareth, celui qui a été crucifié? Il est ressuscité, il n’est plus ici. » (1)

« Tout dans l’histoire de Marc a mené au moment où Jésus est suspendu à la croix, sous un écriteau qui le dit roi des Juifs. À ce point précis, un centurion païen a déclaré qu’il était Fils de Dieu. La scène finale de l’Évangile nous invite à réfléchir à la crucifixion à la lumière du fait saisissant que ce Fils de Dieu crucifié est maintenant ressuscité des morts. » (2)

Cette dernière citation est tirée du livre The Cross from a Distance: Atonement in Mark’s Gospel, de Peter G. Bolt (« La croix à distance : l’expiation dans l’Évangile selon Marc »). Dans le dernier chapitre, l’auteur mentionne cinq points qui donnent tout son sens à ce moment où l’ange annonce aux femmes la résurrection de Jésus. (3)

La justification de l’innocent

Dans les événements qui ont mené à la crucifixion de Jésus, tous étaient contre lui. Les Juifs ne voulaient pas d’un Messie faible et vulnérable; les chefs religieux étaient outrés par cet homme qui ne jouait pas selon les règles de la religion; les Romains méprisaient ce roi pacifique, dont le Royaume était d’un autre monde. Qui plus est, en mourant pendu au bois, il était maudit. (4)

« Toutefois, sa résurrection est un événement concret dans l’histoire de l’humanité qui annonce au monde que les tribunaux humains avaient tort et que Jésus était innocent en mourant. » (5)

« Jésus est donc bien le grand-prêtre qu’il nous fallait : il est saint, pleinement innocent, indemne de tout péché… » (6)

L’exaltation du serviteur

Le Serviteur de l’Éternel est une figure messianique bien connue du livre du prophète Ésaïe. On connait très bien le chapitre 53, qui décrit ses souffrances et sa mort. Mais on y parle aussi de son rétablissement.

« Voici, mon serviteur agira en toute sagesse,
il sera haut placé, très élevé, grandement exalté […]
Car après avoir tant souffert, il verra la lumière, et il sera comblé.
Et parce que beaucoup de gens le connaîtront,
mon serviteur, le Juste, les déclarera justes et se chargera de leurs fautes.
Voilà pourquoi je lui donnerai une part avec ces gens nombreux;
il partagera le butin avec la multitude,
car il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort
et s’est laissé compter parmi les malfaiteurs,
car il a pris sur lui les fautes d’un grand nombre,
il est intervenu en faveur des coupables. » (7)

Dans l’Évangile selon Marc, Jésus s’associe à ce Serviteur de l’Éternel.

« Car le Fils de l’homme n’est pas venu pour se faire servir, mais pour servir lui-même et donner sa vie en rançon pour beaucoup. » (8)

En ressuscitant Jésus, Dieu montre que son Serviteur a effectivement accompli ce qu’il avait l’intention de faire : déclarer justes beaucoup de gens (voir le passage d’Ésaïe, plus haut). « La résurrection de Jésus est un signe que la justification est maintenant arrivée. » (9)

La venue du Fils de l’homme

« Je regardai encore dans mes visions nocturnes : Sur les nuées du ciel, je vis venir quelqu’un semblable à un fils d’homme. Il s’avança jusqu’au vieillard âgé de nombreux jours et on le fit approcher devant lui. On lui donna la souveraineté, et la gloire et la royauté, et tous les peuples, toutes les nations, les hommes de toutes les langues lui apportèrent leurs hommages. Sa souveraineté est éternelle, elle ne passera jamais, et quant à son royaume, il ne sera jamais détruit. » (10)

« Déclaration de l’Éternel. Il dit à mon Seigneur : “Viens siéger à ma droite jusqu’à ce que j’aie mis tes ennemis comme un escabeau sous tes pieds.” » (11)

Ce thème du Fils de l’homme qui s’avance vers l’Ancien des jours pour recevoir la royauté, annoncé dans les deux passages précédents, fait partie de la trame sur laquelle on a tissé l’Évangile selon Marc. On l’évoque en divers endroits clés :

  • Au chapitre 8, l’apôtre Pierre déclare à Jésus : « Tu es le Messie! », puis ce dernier annonce une première fois sa mort prochaine et sa résurrection. Ce chapitre se termine avec une déclaration du Seigneur : « Si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles au milieu des hommes de ce temps, qui sont infidèles à Dieu et qui transgressent sa Loi, le Fils de l’homme, à son tour, aura honte de lui quand il viendra dans la gloire de son Père avec les saints anges. » (12)
  • Au chapitre 12, après avoir répondu aux questions des scribes et des pharisiens qui cherchaient à le prendre en défaut, Jésus leur pose à son tour une question : « Comment le Messie peut-il être un descendant de David, puisque ce dernier l’appelle Seigneur? », puis il cite le passage du psaume 110 mentionné plus haut (noté 11). (13)
  • Au chapitre 13, Jésus l’annonce clairement dans son discours sur la fin des temps : « Alors on verra le Fils de l’homme venir sur les nuées, avec beaucoup de puissance et de gloire. » Et il ajoute :

« Que l’exemple du figuier vous serve d’enseignement : quand ses rameaux deviennent tendres et que ses feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. De même, quand vous verrez se produire ces événements, sachez que le Fils de l’homme est proche, comme aux portes de la ville. Vraiment, je vous assure que cette génération-ci ne passera pas avant que tout cela ne commence à se réaliser. » (14)

  • Au chapitre 14, durant sa comparution devant le conseil des chefs religieux, il le déclare à nouveau : « Le grand-prêtre l’interrogea de nouveau et lui demanda : Es-tu le Messie, le Fils du Dieu béni? Et Jésus lui répondit : Oui, je le suis! Et vous verrez le Fils de l’homme siéger à la droite du Tout-Puissant et venir en gloire avec les nuées du ciel. » (15)
  • Après la mort du Seigneur, le chapitre 15 se termine avec Joseph d’Arimathée qui récupère le corps de Jésus et le met au tombeau. On dit de Joseph qu’il est « un membre éminent du Grand-Conseil qui, lui aussi, vivait dans l’attente du royaume de Dieu ». (16)
  • Finalement, au chapitre 16, le tombeau est vide et l’ange dit aux femmes : « Vous cherchez Jésus de Nazareth, celui qui a été crucifié? Il est ressuscité, il n’est plus ici. » (17)

Dans cette perspective, la résurrection indique que « le Fils de l’homme s’est maintenant présenté devant l’Ancien des jours. Le Fils de l’homme est venu et, en accomplissement de Psaumes 110.1, est maintenant assis à la droite de Dieu, établi comme Seigneur. » (18)

La venue avec puissance du Royaume

Dans la même ligne d’idées, la résurrection inaugure aussi la venue du Royaume.

Jésus avait commencé son ministère en disant : « Le temps est accompli. Le règne de Dieu est proche. Changez et croyez à la Bonne Nouvelle. » (19) De plus, avant la transfiguration sur la montagne, il avait déclaré : « Vraiment, je vous le déclare, quelques-uns de ceux qui sont ici présents ne mourront pas avant d’avoir vu le règne de Dieu venir avec puissance. » (20)

« Par la victoire de Jésus sur la mort, le Royaume de Dieu vient avec puissance […] Le grand jour de la résurrection a commencé. » (21) Et l’apôtre Paul ajoutera : « En réalité, le Christ est bien revenu à la vie et, comme les premiers fruits de la moisson, il annonce la résurrection des morts. » (22) Il annonce notre résurrection. C’est là notre espérance.

Le début de l’Évangile

« C’est ainsi qu’a commencé la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, le Fils de Dieu… » (23)

Le livre que nous connaissons comme l’Évangile selon Marc commence de cette façon. On comprend habituellement cette phrase comme une introduction, c’est-à-dire que les chapitres qui suivent constituent la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Pourrait-on la comprendre d’une autre façon? Pourrait-elle est un titre? Est-ce que l’ensemble du livre pourrait constituer le début de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ?

C’est une idée intéressante!

Au chapitre 9, en descendant de la montagne après la transfiguration, Jésus avait dit à Pierre, Jacques et Jean « de ne raconter à personne ce qu’ils venaient de voir, jusqu’à ce que le Fils de l’homme ressuscite d’entre les morts ». (24) De plus, juste avant d’être livré, il avait annoncé aux disciples que tous l’abandonneraient, mais il avait ajouté : « Quand je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. » (25)

Or, au chapitre 16, l’ange dit aux femmes :

« N’ayez pas peur! Vous cherchez Jésus de Nazareth, celui qui a été crucifié? Il est ressuscité, il n’est plus ici. Voyez l’endroit où on l’avait déposé. Et maintenant, allez annoncer à ses disciples, et aussi à Pierre, qu’il vous précède en Galilée; c’est là que vous le verrez, comme il vous l’a dit. » (26)

Jésus était ressuscité! C’était le moment de raconter à tout le monde la bonne nouvelle!

Le message de l’ange « implique non seulement la restauration des disciples après qu’ils aient déserté Jésus à un moment critique, mais aussi contient la promesse du lancement de la mission vers les païens. » (27)

 


 

En ressuscitant Jésus, Dieu le Père :

  • atteste de son innocence;
  • confirme que son Serviteur a accompli la justification d’une foule nombreuse;
  • l’a élevé à sa droite, lui donnant toute autorité;
  • a inauguré son Royaume;
  • et a lancé la mission selon laquelle l’Évangile devait être annoncé à tous, jusqu’au bout du monde.

Quant à nous,
nous avons le grand-prêtre qu’il nous fallait : saint, pleinement innocent;
nous sommes justifiés devant Dieu;
en lui, nous avons l’autorité spirituelle;
nous avons été transportés dans son Royaume (28);
nous avons reçu cette Bonne Nouvelle, parvenue jusqu’à nous,
et nous prenons désormais part à cette grande mission,
commencée par un crucifié ressuscité.

Joyeuses Pâques!
Fraternellement en Jésus,

Éléazar, le moine belliqueux

_______________
Tous les passages cités sont tirés de La Bible du Semeur (Colorado Springs : Biblica, 2000).

(1) Évangile selon Marc, chapitre 16, verset 6.
(2) « Everything in Mark’s story so far has led up to the moment when Jesus hung on the cross, under a sign that declared him to be the king of the Jews. At that very point he was declared to be the Son of God by a Gentile centurion. The final scene in the Gospel invites us to reflect on the crucifixion in the light of the startling fact that this crucified Son of God has now risen from the dead. » The Cross from a Distance: Atonement in Mark’s Gospel, de Peter G. Bolt; édité par D. A. Carson (Vol. 18. New Studies in Biblical Theology. Angleterre; Downers Grove, IL : Apollos; InterVarsity Press, 2004); page 148.
(3) Bolt, cité ci-dessus, pages 149 à 153.
(4) Voir le livre du Deutéronome, chapitre 21, verset 23.
(5) « His resurrection, however, is a concrete event in human history that announces to the world that the human courts were wrong and that Jesus died as an innocent man. » Bolt, cité ci-dessus, page 149.
(6) Lettre aux Hébreux, chapitre 7, première partie du verset 26.
(7) Livre du prophète Ésaïe, chapitre 52, verset 13, et chapitre 53, versets 11 et 12. (Gras et italique ajoutés.)
(8) Évangile selon Marc, chapitre 10, verset 45.
(9) « The resurrection of Jesus is a sign that justification has now arrived in the world. » Bolt, cité ci-dessus, page 150.
(10) Livre du prophète Daniel, chapitre 7, versets 13 et 14.
(11) Livre des psaumes, chapitre 110, verset 1.
(12) Évangile selon Marc, chapitre 8, verset 38. (Gras et italique ajoutés.)
(13) Voir l’Évangile selon Marc, chapitre 12, versets 35 à 37.
(14) Évangile selon Marc, chapitre 13, versets 26, et 28 à 30. (Gras et italique ajoutés.)
(15) Évangile selon Marc, chapitre 14, versets 60 et 61. (Gras et italique ajoutés.)
(16) Évangile selon Marc, chapitre 15, verset 43.
(17) Évangile selon Marc, chapitre 16, verset 6.
(18) « The resurrection is Mark’s way of indicating that the Son of Man has now come to the Ancient of Days. The Son of Man has come and, in fulfillment of Psalm 110:2, is now seated at the right hand of God, installed as Lord (14:62; cf. 12:35–37). » Bolt, cité ci-dessus, page 151.
(19) Évangile selon Marc, chapitre 1, verset 15. (Gras et italique ajoutés.)
(20) Évangile selon Marc, chapitre 9, verset 1. (Gras et italique ajoutés.)
(21) « In Jesus’ victory over death the kingdom of God comes with power [...] The great resurrection day has begun. » Bolt, cité ci-dessus, page 151.
(22) Première lettre de l’apôtre Paul aux Corinthiens, chapitre 15, verset 20.
(23) Évangile selon Marc, chapitre 1, verset 1.
(24) Évangile selon Marc, chapitre 9, verset 9.
(25) Évangile selon Marc, chapitre 14, verset 28.
(26) Évangile selon Marc, chapitre 16, versets 6 et 7.
(27) « This occurrence not only implies the restoration of the disciples after they had deserted Jesus at his hour of need, but also holds promise for the launch of the Gentile mission. » Bolt, cité ci-dessus, page 152.
(28) Voir la Lettre de l’apôtre Paul aux Colossiens, chapitre 1, verset 13.

page d'accueil

calendrier liturgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *