Christ, notre paix 36

Bannière - MB Christ, notre paix

Le prix de la paix

36

La paix a un prix. Mais le Prince de la paix, combien vaut-il?

 


 

Quelques jours avant sa mort, Jésus se trouve à Béthanie avec ses disciples. Une femme s’approche de lui avec un vase contenant un parfum de grande valeur. Pendant le repas, devant tous, elle verse son parfum sur la tête de Jésus. La maison se remplit de l’arôme du précieux liquide. (1) Je pense que Jésus est reconnaissant, réconforté même. « C’est pour mon enterrement. »

Les disciples sont outrés. « Quel gaspillage! On aurait pu faire un meilleur usage de ce parfum en le vendant! »

Jésus ne vaut pas le parfum d’une femme qui l’aime.

 


 

Peu après, Judas va s’entendre avec les chefs religieux sur le gain qu’il fera s’il leur livre Jésus. Trente pièces d’or.

Jésus vaut le prix d’un esclave.

 


 

La Parole faite chair, l’Emmanuel, a été trouvé léger dans la balance des hommes. Mais Judas rendra l’argent reçu, et il ira se pendre, rongé par le remords. Quant au parfum, son odeur s’imprègne dans les cheveux et la barbe de Jésus, et l’accompagnera peut-être jusque sur la croix.

La valeur du Prince de la paix?

L’Agneau qui a été offert en sacrifice est digne de recevoir
la puissance, la richesse, la sagesse, la force,
l’honneur, la gloire et la louange!
Amen! (2)

 


 

Merci, Jésus,

de n’avoir reculé devant rien et
d’avoir avancé malgré tout,
malgré le mépris de tes créatures!

 

Débora

PS « Merci pour le prix payé » – Merci pour la croix

_______________

1 Voir le récit en Matthieu 26.6-16. Dans Jean 12.1-8, il est question de Marie de Béthanie, qui verse le parfum sur les pieds de Jésus et l’essuie avec ses cheveux. La femme peut très bien avoir parfumé tête et pieds.
2 Apocalypse 5.13-14.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *