Appelé par ton nom D5

Bannière MB - Pâques 2020

Sans nom, mais connue

5e dimanche

Pâques est dans 15 jours – le temps file. Depuis la semaine dernière, j’observe Jésus dans ses rapports avec les autres. Son appel est radical – dans ses exigences, mais aussi dans les transformations qu’il entraine.

 


 

Jésus est né pour mourir. C’est le destin de tout être humain, mais dans le cas de la Parole faite chair, c’est sa mission. Son baptême marque le début officiel de sa lente marche vers Jérusalem et la croix. Trois années séparent « Voici l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde… » et son sacrifice sur le bois. Après l’anonymat de son atelier à Nazareth : exposition publique, voyages épuisants, controverse, haine ouverte, tentatives de meurtre. Trois années d’une grande intensité, pendant lesquelles les rencontres se sont multipliées.

 


 

Je m’attarde cette semaine à des femmes dont Jésus a croisé le chemin. Leur nom n’est pas consigné dans les Évangiles, mais qu’importe? Le berger, lui, les connaissait, et cela suffisait. Pour aujourd’hui, un bref regard sur la Samaritaine, cette illustre inconnue.

 


 

Jésus a soif et demande de l’eau, et puis voilà que c’est lui qui en offre. La femme, connue jusqu’au tréfonds de son âme, boit les paroles de Jésus et trouve la vie. (1)

L’eau, comme une corde pour attirer à lui
une femme qui a soif de plus.

 


 

Trois ans plus tard, sur la croix :
l’Eau vive a soif, encore.
On lui donne à boire du vinaigre. (2)

J’ose penser que la Samaritaine était du nombre de celles qui ont suivi Jésus jusqu’à la croix. (3) Qu’aurait-elle donné pour le privilège de lui servir à boire à nouveau!

 


 

Jésus,

Toi qui as connu la soif, pour vrai
tu connais les soifs, les vraies
tu connais les miennes, surtout

Merci d’être mon eau vive et vivante

 

Débora

PS Je vous propose un texte de théâtre que j’ai écrit il y a quelques années : Samar, ou la femme qui avait soif, ainsi qu’un chant composé par Noël Colombier. Bonne lecture, ou bonne écoute!
Jésus et la femme de Samarie - Noël Colombier

_______________
(1) Voir le récit en Jean 4.
(2) Jean 19.28-30.
(3) Quelques-unes sont nommées : Matthieu 27.55-56; Marc 15.40-41.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *