Appelé par ton nom 34

Bannière MB - Pâques 2020

Sans nom, mais connue

34

Voici une femme « sans nom » qui en porte un, mais on l’a su seulement plus tard. En effet, comme Matthieu et Marc ne la nomment pas, elle est restée anonyme pendant de nombreuses années, jusqu’à ce que Jean révèle son identité : Marie, sœur de Marthe et Lazare. Pour cette raison, je conclus la semaine en parlant d’elle. (1)

 


 

L’incident se déroule six jours avant la Pâque, la dernière. Au cours d’un repas, devant tous les invités présents, Marie de Béthanie prend un parfum de grande valeur et, sans dire un mot, s’approche de Jésus et le verse sur sa tête. Le précieux liquide s’écoule sur les cheveux du maitre et aussi, je suppose, sur ses vêtements. Jean indique qu’elle a oint ses pieds et les a essuyés avec sa chevelure. En superposant les textes des évangélistes, on comprend que Jésus a eu du parfum sur tout le corps.

 


 

Jésus a aimé. Il a approuvé. Il a même rendu hommage à Marie pour ce geste à valeur prophétique – elle a embaumé son corps à l’avance.

Car Marie savait ce qui approchait : toutes les fois où Jésus a parlé de ses souffrances et de sa mort, elle a eu des oreilles pour entendre. Les disciples, pourtant avertis à maintes reprises, n’avaient jamais mesuré la portée de ses paroles. Et ils ont traité de pur gaspillage un acte d’amour ardent.

 


 

Il y a tant de façons de montrer à Jésus amour, confiance ou reconnaissance. Une prostituée a pleuré sur ses pieds et les a embrassés. Marie a parfumé son corps. Des femmes l’ont assisté de leurs biens. (2) D’autres créent des tableaux, des sculptures, des poèmes. D’autres encore soignent les malades, exercent l’hospitalité, offrent deux petites pièces parce que c’est tout ce qu’ils possèdent…

Les gens alentour ne comprennent pas nécessairement ces élans d’adoration. À ceux-là, Jésus dit ces paroles de réconfort que Marie a entendues : Laissez-la faire. Pourquoi lui faites-vous de la peine? Elle a fait une bonne action à mon égard…

 


 

Jésus,

Tu as respiré longtemps le parfum dont tes cheveux et tes vêtements ont été imprégnés… Que mes élans d’adoration à moi te soient aussi agréables que le parfum de Marie!

 

Débora

_______________
(1) Voir le récit en Matthieu 26.6-13, Marc 14.3-9 et Jean 12.1-9.
(2) Voir Luc 8.1-3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *