Appelé par ton nom 30

Bannière MB - Pâques 2020

Sans nom, mais connue

30

Si la femme atteinte d’une perte de sang a obtenu une guérison sans dire un mot, « en cachette », à l’insu de Jésus (comme si c’était possible), la femme cananéenne a procédé tout autrement. (1) Elle crie, elle réclame, elle exige une réponse de la part de Jésus. Elle le suit jusque dans la maison où il est entré pour se reposer. Les disciples en sont exaspérés.

Mais Jésus, lui, n’est pas exaspéré. Un dialogue s’amorce entre la femme et lui. Car oui, il faut bien libérer la fillette du démon qui la tourmente, mais il faut aussi que tous voient (même les disciples!) combien elle reconnait l’autorité et la puissance du Messie. Ta foi est grande! dira Jésus.

 


 

Dans les lieux invisibles, il est une armée qui ne veut pas entendre de prières, qui ne veut pas des mots « Ta foi est grande! » Le démon sorti de la fillette, ce jour-là, a peut-être rugi de colère devant son boulot de destruction inachevé.

 


 

Trois ans plus tard,
celui qui avait le pouvoir de chasser les démons
est trainé en spectacle.
Une armée invisible
applaudit et hurle de joie.

Pseudo victoire de courte durée,
Dieu merci.

 


 

Jésus,

Il y a des requêtes
que je formule à voix basse
d’autres à voix haute
Il y a des requêtes
que je te présente une seule fois
d’autres encore et encore

Tu réponds toujours
en ton temps, à ta manière
Tu me surprends chaque fois

Donne-moi d’entendre ces mots
« Ta foi est grande »
et de sentir la joie
qui remplit ton cœur et
fait vibrer les lieux célestes

 

Débora

_______________
(1) Voir le récit en Matthieu 15.21-28 et Marc 7.24-30.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *