Action de grâce 2018-3

MB Bannière - Action de grâce 2018

2 octobre

Yeux fermés, yeux ouverts – quand il s’agit de voir Dieu à l’œuvre, il vaut mieux se débarrasser de ses œillères.

 


 

Revenons à Élie. La sècheresse persiste, le torrent se tarit. (1)

Yeux fermés.

Élie : Je savais bien qu’il n’y avait personne en Israël chez qui je pouvais me réfugier. Il faut maintenant que j’aille chez des païens. Misère. Après les corbeaux, les incirconcis! Et en plus, chez une femme. Seule. Pauvre. On aura tout vu. Pourquoi tout est toujours si compliqué avec Dieu?

J’imagine Élie qui ronchonne un peu comme Jonas et se rend là où Dieu l’ordonne en trainant les sandales. Pas content. Et chez la veuve, en constatant que la farine et l’huile ne tarissent pas, il pousse un profond soupir de soulagement.

 


 

Yeux ouverts.

Dieu : Lève-toi, va à Sarepta, et installe-toi là. J’y ai ordonné à une femme veuve de te nourrir.

Élie : (En lui-même) Super! On m’attend! Ça fait des lunes que je vis seul près d’un torrent. Ça me fera du bien de voir quelqu’un!

J’ose croire qu’Élie s’est émerveillé à nouveau devant la créativité de son Dieu. Après des semaines d’arrivages aériens et quotidiens de pain et de viande, il constate que la farine dans le pot et l’huile dans la cruche ne diminuent pas. Provision suffisante chaque jour pour toute la famille. Il rit en voyant les yeux écarquillés de la femme et de son fils, et il leur parle de son Dieu tout-puissant.

Veuve : Élie, quand ton Dieu m’a ordonné de te nourrir, je ne savais pas ce qu’il ferait et j’avais peur. On allait mourir, tu comprends. Je sais maintenant que l’Éternel est vivant et qu’il agit. Merci d’être venu chez nous.

 


 

Débarrassée de mes œillères, je suis à même de voir le plan plus vaste de mon Dieu. Il écrit une grande histoire, j’en fais partie, mais je n’en suis pas le centre. Et tout ce qu’il me donne, tout ce qu’il fait pour moi, a une incidence quelconque sur les autres. Je ne comprends pas toujours ce qui arrive et parfois j’ai l’impression que les bienfaits sont des « malfaits »… mais c’est une erreur.

Alors je prends pour moi cette prière de Paul…

Seigneur, 

illumine les yeux de mon cœur
pour que je sache
          quelle est l’espérance qui s’attache à ton appel
          quelle est la richesse de ton glorieux héritage
          quelle est l’infinie grandeur de ta puissance (2)

Donne-moi aussi un cœur bien disposé
pour recevoir de ta main
          avec reconnaissance
même ce qui me semble un « malfait »
sachant que tu fais concourir toutes choses
          pour mon bien
 (3)
parce que tu m’aimes

– Je t’aime d’un amour éternel, c’est pourquoi je te conserve ma bonté. (4)

Merci, Éternel vivant!

 

Débora

_______________
(1) Voir le récit en 1 Rois 17.8-16. Les paroles de Dieu sont une citation du verset 8. Celles d’Élie et de la veuve sont inventées.
(2) Sur la base d’Éphésiens 1.18-19.
(3) Voir Romains 8.28.
(4) Jérémie 31.1; version Segond 21.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *